Articles

Dizzy Galaxy par Betty The Shark [Album Review & ITW]

Pour achever 2017 en beauté et démarrer 2018 du bon pied, j’ai choisi de revenir sur un super album de cet hiver, paru en novembre dernier et encore un peu trop confidentiel au vu de sa grande qualité: Dizzy Galaxy par Betty The Shark. A part le fait que j’en ai décidé ainsi, voici deux autres bonnes raisons pour vous en parler: 1/ ça peut pas faire de mal, d’autant plus que “la bonne musique c’est comme les carottes, ça rend aimable” (proverbe alternatif de mon invention) et surtout 2/ ça va bien nous décrasser les oreilles après un noël 2017 riche en “chansons de noël”.

Dizzy Galaxy est le second album signé par le groupe Franco-américain Betty The Shark dont on vous parlait déjà ici lors de leur 1er EP Sad, Bad and Glad ou au moment de la sortie de leur 1er album Shepherd of the Moon, sorti sur le label indépendant du groupe Summer Bizarre. Le nom complet de l’album, The Echoings of Dizzy Galaxy, et la créa de la pochette annoncent la couleur: le trio originaire de Biarritz a pris un virage assez inattendu mais non moins jouissif pour qui sait l’apprécier. En 11 titres et 49 minutes, BTS (Betty The Shark) explore un univers nouveau, plus sombre, plus électronique, parfois “bizarre” et presque inquiétant avec des sons très new wave, contrastant avec le premier album très rock, relativement joyeux, qui puisait ses influences dans un son surf rock et parfois punk rock, avec des mélodies pop et beaucoup de bons riffs de guitare.

A l’instar du titre Willy Wonka ci-dessus, Dizzy Galaxy s’écoute comme un voyage spatial étrange, plein de belles découvertes, mais aussi avec des passages et personnages inquiétants, dans l’obscurité. Un peu comme un épisode de Star Strek du coup… mais en musique. Et re-visité par Lewis Carrol et Tim Burton. Le style Synth Wave de l’album vient en grande partie des sons de synthés, originaux et très présents sur chaque titre. Lee-Ann Curren et Philip Caradona – le duo fondateur de BTS – ont tous les deux changé d’instruments pour créer et enregistrer cet album: Ciao les guitares et les riffs nerveux, bonjour le U-bass sautillant et les synthés de l’espace. Le résultat est là, la surprise aussi et on en redemande.

En guise de conclusion et comme on sait que vous êtes curieux, on a posé à Lee-Ann Curren (chant et basse) quelques questions supplémentaires et voici ses réponses:

Comment est-ce que tu décrirais les influences principales de BTS pour cet album?
Je pense que ce qui nous a particulièrement influencé et inspiré sur cet album venait directement des instruments. Philip venait de s’acheter un synthé et le simple fait de jouer avec ses sons nous a apporté plein d’idées nouvelles. Et j’ai composé les lignes de basse sur un U-Bass (basse de la taille et forme d’un ukulele), et rien que le fait d’avoir une basse de la taille d’un jouet a influencé directement les morceaux.
On écoutait plus d’électro pendant l’écriture de l’album, ce qui explique en partie le changement de son comparé au premier.
Au niveau des lyrics, nos expériences personnelles sont a la base de ce qu’on a écrit, presque comme une psychanalyse haha.

Lee-Ann Curren et son U-Bass en Live @ Indie Seine à Paris en 2016

Le 1er album est sorti en 2014, ce nouvel opus était annoncé courant 2016, puis a finalement été publié fin 2017. Pourquoi un temps de gestation aussi long?
D’abord on s’est vraiment appliqués sur l’enregistrement de l’album. L’album était prêt à sortir en Novembre 2016, mais à la suite d’événements personnels assez importants, on a décidé de repousser la sortie de l’album.
On est super contents d’avoir enfin pu le sortir, je pense que c’est notre album le plus abouti musicalement et le témoignage d’une belle époque de nos vies et du groupe.

Qu’est-ce que tu peux nous dire des prochains projets de BTS (releases/concerts/vidéos)?

On a plein de vidéos à sortir, la prochaine de Summer Bizarre (par Claudia Lederer) qu’on avait filmée en Islande, et quelques morceaux inédits qui attendent d’être sortis. Mais pour l’instant on laisse Dizzy Galaxy faire son chemin!

Enfin, très important, si BTS était un personnage de BD/Série/Ciné, ce serait qui et pourquoi?
 Je dirais Sponge Bob avec son caractère un peu farceur.

Merci à Lee-Ann Curren pour ses réponses. Merci à tous nos lecteurs de nous avoir suivis pendant cette année 2017. Pour info, vous étiez plus de 370 000 internautes à consulter L3D2LM en 2017. A l’année prochaine 🙂

Bad Ones par Matthew Dear feat. Tegan & Sara

Matthew Dear est un DJ et producteur de musique électronique américain originaire du Texas. Il signe notre chanson du jour: le joyeux et planant “Bad Ones“, en collaboration avec le duo Indie Pop Canadien Tegan & Sara, composé de deux sœurs jumelles. A mi-chemin entre MGMT et Is Tropical, Bad Ones a clairement un son “Indie Pop”, catchy à souhait, mais fait plusieurs incursions électroniques bien amenées et le résultat se consomme sans modération. Bonne écoute!

Titre : Bad Ones

Artiste : Matthew Dear (feat. Tegan & Sara)

Album : Bad Ones (single)

Date de sortie: 2017

Pas d’inquiétude si vous n’utilisez pas encore Spotify, la chanson du jour est également disponible sur YouTube:

Retrouvez ici l’intégralité de la playlist One Day One Song

&Run par Sir Sly

Sir Sly est un groupe Indie Pop américain basé à Los Angeles. Notre chanson du jour “&Run” est extraite de leur second album “Don’t You Worry, Honey” paru cette année et qui mélange les styles et influences avec une grande fluidité: pop, rock, musique électronique, R’n’B… Bonne écoute!

Titre : &Run

Artiste : Sir Sly

Album : Don’t You Worry, Honey

Date de sortie: 2017

 

Pas d’inquiétude si vous n’utilisez pas encore Spotify, la chanson du jour est également disponible sur YouTube:

Retrouvez ici l’intégralité de la playlist One Day One Song