L’homme qui tua Lucky Luke

A l’occasion du 70ème anniversaire de Lucky Luke, les éditions Dargaud publient un album hommage signé Matthieu Bonhomme : L’homme qui tua Lucky Luke.

Par une nuit orageuse, Lucky Luke arrive dans la bourgade boueuse de Froggy Town. Comme dans de nombreuses villes de l’Ouest, une poignée d’hommes y poursuit le rêve fou de trouver de l’or. Luke souhaite y faire une halte rapide. Mais il ne peut refuser l’aide qui lui est demandée : retrouver l’or dérobé aux pauvres mineurs du coin la semaine précédente. Avec l’aide de Doc Wesnedsay, Lucky Luke mène une enquête dangereuse, car il est confronté à une fratrie impitoyable qui fait sa loi à Froggy Town, les Bone…

Matthieu Bonhomme réalise avec cet album hommage un rêve d’enfant. Il écrit et dessine une histoire du héros, Lucky Luke, qui lui a donné envie de faire ce métier. Avec son titre accrocheur et une première page où l’on découvre le héros jonché sur le sol, Matthieu Bonhomme surprend et interpelle avec sa propre vision du cowboy solitaire. Lucky Luke est mort et l’auteur va nous expliquer au travers d’un flashback comment on est arrivé à cette situation.

Lucky Luke 6
Son interprétation est plus sérieuse et surtout plus réaliste que l’original si bien qu’ici vous ne verrez pas Jolly Jumper, inséparable monture de Lucky Luke, parler ni même penser. En sortant le héros de son cadre traditionnel, Matthieu Bonhomme capte le lecteur, sans doute plus adulte, en proposant un western efficace, musclé avec de nombreux rebondissements. Cerise sur le gâteau, on découvre dans L’homme qui tua Lucky Luke, comment et pourquoi le cowboy solitaire s’est arrêté de fumer… et ce n’est pas pour des raisons de santé…

Matthieu Bonhomme s’approprie complètement l’univers de Lucky Luke. Sous le crayon du dessinateur, Lucky Luke est beaucoup plus moderne, plus longiligne et par voie de conséquence beaucoup plus réaliste. Les décors et grands espaces sont superbes et les couleurs, respectant les codes couleurs instaurés par Morris, sont faits de nombreux à plats en bichromie magnifiques.

Matthieu Bonhomme offre un regard intéressant sur cette série mythique. L’homme qui tua Lucky Luke est un excellent western, une très belle aventure. Reste à savoir si elle convaincra les puristes du cowboy solitaire…

L’homme qui tua Lucky Luke
Matthieu Bonhomme
Dargaud
Parution : 1er avril 2016

Retrouvez plus de chroniques BD sur www.unecaseenplus.fr

 

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *