Maggie of the Dead

Premier article de notre nouvelle contributrice “Le Zéro Masqué”

Si je te dis “film de zombies”, tu risques de penser immédiatement à Georges Romero, à Shaun of the Dead, à Welcome to Zombieland ou à la saga 28jours plus tard. Et maintenant, grâce à Henry Hobson, tu penseras à Maggie.

Maggie, c’est Abigail Breslin – tu sais, la petite Olive à lunettes de Little Miss Sunshine – une adolescente de 16 ans. Dans une Amérique touchée par une terrible pandémie, la jeune fille est atteinte à son tour. Son père Wade – Arnold Schwarzenegger – refuse de l’envoyer en zone de quarantaine et décide de la garder à ses côtés, jusqu’à sa transformation définitive.

Maggie est un film de zombie d’un genre nouveau. En dépit de la présence de l’ancien Mr Muscle, nous sommes ici en présence d’un film minimaliste et intimiste, bien éloigné de l’image que tu peux te faire d’un film comptant au casting Arnold et des zombies. Pas d’action, pas de coups de feu ou d’explosions dans Maggie. Ici, le récit préfère se concentrer sur le combat d’un père aimant, sur des moments de la vie quotidienne de cette jeune fille condamnée, et sur la terreur qu’elle ressent face à sa transformation inexorable.

Certaines scènes sont belles, évidemment grâce à ce qu’elles racontent mais également grâce à la réalisation d’Henry Hobson. Oui, dans les premières minutes, celle-ci surprend, voire énerve. Mais très vite cette abondance de gros plan nous entraine et nous reflète parfaitement la vision du film : celle de regarder les derniers jours d’une condamnée de près.

Maggie est un film lent, qui sait prendre son temps, sait créer une tension psychologique, et arrive brillamment à évoquer la violence sans jamais la montrer. Un film à l’esthétique grise qui s’éclaire parfois lors de scènes de pure douceur et qui s’achève dans un final, imparfait, mais inattendu et bouleversant.

Bref, Maggie c’est un film de zombies avec un cœur.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *