Les Trois Doigts de la Main - L3D2LM

[Album Review] Ephemeral, le boson de Rich Aucoin

Le boson de Rich Aucoin – à ne pas confondre avec le beau son de Higgs (ou l’inverse?) – est une particule élémentaire de la musicologie qui permet d’expliquer pourquoi certains concerts procurent une masse de sensations tandis que d’autres, bien que sympathiques au demeurant, restent plutôt plats. Étudions ensemble le cas de Rich Aucoin, artiste indépendant Canadien dont le dernier album Ephemeral paru le 14 octobre dernier validerait une bonne fois pour toute l’existence de ce boson et serait vraisemblablement la clé de voûte d’un nouveau modèle de concertologie moderne. Note: cet article contient différents néologismes et concepts d’origine douteuse mais néanmoins inspirés de mots et concepts réels (enfin je crois).

 

 

Avant d’être un musicien, notre artiste du jour est d’abord un sacré fêtard. Ses concerts sont réputés pour être d’énormes séances de thérapie de groupe où tout le monde chante, danse, saute et hurle en s’enroulant dans des parachutes dépliés sur le public pendant que l’artiste lui-même se promène dans la salle, parfois en faisant du surf sur la foule galvanisée. Attention on ne parle pas de “crowdsurfing” classique où l’on saute sur la foule en délire pour se faire porter d’un bout à l’autre de la salle au prix de moult mains au cul. Non ce serait trop classique. On parle de vrai surf, sur le public, comme l’ont fait par la suite les français de La Femme, et comme repris récemment dans une pub pour chewing gum. Passons sur ces pratiques concertologiques et recentrons nous sur le plus important. Sa musique est parfois chaotique mais plus accrocheuse qu’une colle pattex “ni clou ni vis” et son dernier album ne déroge pas à cette description. Ephemeral est à la croisée d’un son électro pop et d’un rock indé retentissant et ses 10 pistes vous emportent dans une déferlante d’euphorie et de fureur. Écoutez plutôt.

 

 

Un premier album – We’re All Dying To Live – était sorti en 2011. Bien que très “Indie Rock” par rapport au second opus résolument plus pop et enrobé d’électro, il préfigurait déjà le talent du jeune musicien Canadien et différentes chansons de cet album sont d’ailleurs disponibles dans notre playlist Spotify “Indie Rock Indeed“. Originaire de Halifax en Nouvelle Ecosse, Rich Aucoin tourne actuellement en Amérique du nord. On ne manquera pas de communiquer son éventuelle venue en France, histoire de pouvoir à notre tour participer aux thérapies massives qui ont lieu à chacun de ses concerts. Ephemeral est disponible du Spotify, notamment dans nos playlists, mais aussi sur iTunes. Ce très bon second album, aussi énergique que coloré et accessible à tous grâce à ses mélodies accrocheuses, mais aussi les nombreuses références cinématographiques dans ses vidéos (Ghostbusters, ET, Star Wars, Forrest Gump, etc) nous permettent ainsi de mettre en évidence le beau son de Rich Aucoin mais aussi confirment ce que l’on ne pouvait que suspecter de ce jeune canadien: c’est vraiment un mec bien.

 

Maxime

Co-fondateur du projet L3D2LM. Aspire secrètement à conquérir le monde.
Se passionne de musique en attendant de trouver le meilleur moyen pour y arriver.
Vous souhaite une bonne journée.

Ajouter un commentaire

Newsletter