Les Trois Doigts de la Main - L3D2LM

The World of Total Warr Craft

Salut les amis! J’espère que vous ne vous êtes pas trop empiffrés d’innocents lapins en chocolat ce weekend et qu’il vous reste de la place pour ingurgiter une bonne dose de ce groupe electro français dont les pochettes de disques indiqueraient, dans un monde parallèle où la musique serait comestible, “high sugar, high protein, 0% fat, 100% fun“.

Comme vous le voyez, je peux être un fameux diététicien à mes heures perdues (… not). Mais revenons plutôt à nos moutons. Contrairement à ce que l’on pourrait s’imaginer de prime abord, Total Warr n’est pas un énième opus de la célèbre série de jeux de stratégie de Sega dont le concepteur serait devenu nul en orthographe (Hé non! c’est pas ça… mais bien pensé quand même).  Total Warr est en fait un duo Parisien en activité depuis 2010, année au mois de septembre de laquelle est sorti un premier EP intitulé Skipper le dauphin. Euh non pardon je dis n’importe quoi. Un premier EP intitulé Cascades.

total-site_600

Les quatre pistes de cet EP annoncent le potentiel du groupe sans le révéler complètement (et tant mieux pour la suite d’ailleurs), elles rentrent dans un style que l’on pourrait qualifier d’Indie Pop et elles portent  toutes des titres particulièrement bien trouvés. Pour vous en convaincre, voici Seasidal Tendencies:

Ce premier EP se fait remarquer, à très juste titre, et le label Kitsuné (qui travaille entre autres avec Is Tropical) intègre “Gangsta Rap”, le premier titre de Cascades, dans sa compilation “Kitsuné Parisien” en 2011. Mais le duo constitué de Benjamin Nakache et Guillaume Brouzes ne se repose pas sur ses lauriers, loin de là. En Juin 2011 sort un second EP baptisé Please Never Come Back Again, et dont la pochette met de nouveau à l’honneur un mammifère ouvrant la bouche.

Please never

Cet EP reste probablement mon préféré des quatre sortis par Total Warr. Il se situe, avec quatre très bonnes chansons à un carrefour stratégique entre l’electro, la pop et le punk rock. Le tout généreusement saupoudré de déconne, de second degré, avec des paroles plutôt négatives voire carrément sombres, qui contrastent avec les mélodies et les rythmes qui, eux, respirent la bonne humeur. Plutôt que de me perdre dans des explications, je vous laisse vous marrer devant ce clip génial qui en dit long sur l’état d’esprit qui caractérise ce second EP et Total Warr de façon plus générale.

 

Les deux parisiens, qui se font régulièrement accompagner sur scène d’un troisième acolyte, semblent avoir trouvé leur rythme de croisière entre concerts, festivals à l’étranger et enregistrement studio puisqu’un EP sort chaque année. En effet, en Juin 2012 parait Corbay. Je ne sais pas s’il faut y voir une allusion au prix académique du même nom, mais si c’était le cas, ce ne serait franchement pas de l’usurpation de prestige vu la qualité des deux titres que comporte ce nouvel EP.

Total Warr - Corbay EP-600

Il y a six pistes sur Corbay. Après les deux chansons originales se trouvent leurs versions remixées par différents artistes en vue de la scène electro. Cependant, c’est indéniablement le premier titre qui porte le tout. Il s’appelle “xxx HATE xxx” et il est interprété avec une justesse et un talent incroyables en live, ce que l’on imagine être encore moins évident lorsqu’il n’y a que deux personnes sur scène. Confirmation via une vidéo mise en ligne par la maison de production  Allo Floride:

 

La même société de développement artistique a produit les clips extraits du dernier EP sorti en Février 2013 et intitulé Loisy. Les deux compositions originales qui s’y trouvent restent pour notre plus grand plaisir dans la lignée electro pop rock des précédentes créations de ceux qui se font appeler sur scène Guigui et Kiki.

Ce dernier EP achève de nous convaincre qu’il fait bon vivre dans le monde de Total Warr. Toujours plus de fun avec Loisy et une musique qui bien qu’énergique, n’en reste pas moins fine et harmonieuse. Bambastard et Always Me parviennent toujours à nous coller une claque au bon moment. Le clip de Bambastard, visible sur la page Facebook des Trois Doigts de la Main depuis la semaine dernière, montre par une réalisation très professionnelle que le groupe se dirige à grande vitesse vers un autre niveau de renommée, mais sans perdre l’esprit d’origine, ce qui reste assez rare dans la musique de nos jours et qui fait donc plaisir à voir. Le troisième titre disponible sur Loisy est une reprise que ne renieraient probablement pas les Pixies eux-mêmes. Jugez-en par vous mêmes.

 

A l’instant où j’écris ces lignes, je me rends compte avec stupeur que je me suis laissé emporter par mon enthousiasme et que mon article est un peu long. Désolé pour les débordements de commentaires, j’espère (pour ce cas précis) que les filles ont raison de dire que “plus c’est long, plus c’est bon”. Enfin, je confie la conclusion de cet article à Total Warr qui dresse son autoportrait sous la forme d’une auto-interview. Ces deux-là nous confirment, si on en doutait, que la vie est beaucoup plus fun quand on ne se prend pas au sérieux.

Maxime

Co-fondateur du projet L3D2LM. Aspire secrètement à conquérir le monde.
Se passionne de musique en attendant de trouver le meilleur moyen pour y arriver.
Vous souhaite une bonne journée.

Ajouter un commentaire

Newsletter