[EP Review] Small Culture / Big Fun

Small Culture est un projet Indie Pop basé à San Diego. L’EP éponyme dont on parle ici est sorti en Juin dernier et fleure bon le soleil Californien, un peu dans la lignée de certains groupes Indie Pop à la sauce West Coast comme Young The Giant, Foster The People, Grimes, ou même les rockeurs de Grouplove, mais s’inspirant aussi de groupes européens comme Two Door Cinema Club, Sigur Ros, Bombay Bicycle Club.

Fondé en 2015, le groupe Small Culture nait d’abord dans l’esprit de Jerik Centeno, musicien et producteur californien. Dans le cadre de sa scolarité au Art Institute of California à San Diego, il a été amené à composer et produire plusieurs titres, et c’est finalement pour un projet de fin d’études que ces titres sont retravaillés et rassemblés dans un cadre cohérent. Comme on peut s’en douter à l’écoute des 4 titres (+intro) de cet EP, Centeno maîtrise vraiment son sujet. Le titre Synthetica ci-dessus illustre bien le cocktail Ingénieur du son / formation classique / aspirations modernes qui marche visiblement très bien (surtout dans le shaker des influences musicales de la Californie du Sud) et l’imbrication de sons électroniques dans des instrus soignées, combinée avec l’inévitable vibe californienne festive, produit un son décrit par l’artiste lui-même comme kaléidoscopique.

Jerik Centeno / Small Culture

Jerik Centeno / Small Culture

Si l’EP est bel et bien une œuvre qui a du sens dans son ensemble avec une humeur qui, tout en évoluant d’une piste à l’autre, conserve tout de même un ton général cohérent, un titre parvient à se détacher par son caractère euphorisant. Too Late est un titre Indie Pop aux influences plus diverses que le reste de l’EP. On y trouve le coté pop californienne dans les couplets, une touche artisanale avec les chœurs accompagnant les refrains et solos, mais aussi un influence latine marquée par le rythme très dansant de la chanson, et un riff de guitare complètement dans la veine des chansons de Surf Rock… Si Small Culture est un joli filon musical que l’on a hâte de creuser à l’avenir, la première pépite déjà extraite est clairement Too Late. Une très jolie pépite aux multiples facettes qui fait d’ailleurs un peu penser aux Californiens (eux aussi!) de Salt Petal.

Ce premier EP prometteur fait vraiment espérer que le cerveau du groupe, Jerik Centeno, poursuivra ce beau projet au delà de ses années étudiantes. Au final, ce premier EP de Small Culture nous ferait presque paraphraser Voltaire et croire que le travail [scolaire] peut effectivement être le père du plaisir. Si vous n’avez pas eu votre dose de vacances, de soleil, de fête, (ou de philosophie détournée) Small Culture peut sans doute vous aider. L’EP est disponible sur Soundcloud, Bandcamp, iTunes et sur Spotify dans les playlists des Trois Doigts de la Main!

 

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *