Les Trois Doigts de la Main - L3D2LM

The Lighthouse and the Whaler, c’est une aventure…

“The Lighthouse and The Whaler” aurait très bien pu être le titre d’un roman d’Ernest Hemingway, ou bien d’Herman Melville. Peinture littéraire d’un marin solitaire, chasseur de baleine sans gloire, en quête de sens et dont le seul repère reste le phare qui le guide sur la mer. Essai engagé sur la condition de marin dans la Nouvelle Angleterre du XIXème siècle, ou bien sur la solitude et la mer comme lieu d’introspection face à une société bancale rongeant lentement l’âme de chacun au bénéfice d’une vaste illusion du bien de tous.

Chasseur de baleines solitaire au pied d'un phare.
Chasseur de baleines solitaire au pied d’un phare.

Non. Ce livre imaginaire à mi-chemin entre Moby Dick et Le Vieil Homme et la Mer n’existe pas, du moins pas sous ce titre. “The Lighthouse and The Whaler” est en fait un quintette américain originaire de Cleveland dans l’Ohio. Géographiquement éloigné d’un quelconque phare et sans doute rarement traversée par les chasseurs de baleines, Cleveland voit pourtant naître ce groupe aux racines Folk en 2008. Si le nom du groupe séduit grandement par son symbolisme et sa poésie, la musique finit de nous convaincre que ses membres n’ont pas manqué leur vocation.

Après un EP de quatre titres paru en 2008, le groupe (qui n’est à l’époque qu’un duo) ne tarde pas à auto-produire son premier album. Sobrement intitulé “The Lighthouse and The Whaler”, l’album sort en 2009 et connait un petit succès sur la scène Indie Folk des USA, notamment grâce aux titres White Days et Under Mountain, Under Ground qui sont particulièrement bien reçus du public. Le groupe s’agrandit au cours de sa tournée américaine grâce à trois musiciens apportant à la formation musicale l’effectif qu’on lui connait aujourd’hui. Les festivals et concerts continuent de s’enchainer et en mars 2012 sort Pioneers, second EP du groupe et premier composé et enregistré à cinq. Les trois titres, excellents, sont de très bon augure pour l’album à venir quelques mois plus tard.

Ce dernier album de notre groupe du jour mérite qu’on s’y attarde et m’a d’ailleurs incité à écrire cet article. Paru en novembre 2012, “This Is An Adventure” étanche en dix titres notre soif d’évasion, de rêverie, de simplicité et de poésie. Le premier titre Pioneers déja présent sur l’EP du même nom, met la barre haut, mais tous les autres suivent l’exemple et on s’émerveille devant le fluide succession des ballades folk aux sonorités indie/pop. L’influence des maîtres du genre, les Fleet Foxes, n’est jamais très loin et les refrains entremêlés avec la ligne de violon de Venice ou bien les choeurs du dernier titre sans nom (Untitled) sont là pour nous le rappeler.

 

"This Is An Adventure", paru en 2012, en vente sur le bandcamp du groupe.
“This Is An Adventure”, paru en 2012, en vente sur le bandcamp du groupe.

 

 

This Is An Adventure résonne comme un hymne poétique à la jeunesse, à l’insouciance et si certaines mélodies sont empreintes d’une certaine mélancolie à l’image de Little Vessels, l’impression générale qui se dégage de l’album reste celle d’un optimisme à la fois innocent et serein, rafraichissant et rassurant. En fait la musique que nous délivrent les cinq musiciens de Cleveland est de celles qui apaisent, soulagent et ouvrent l’esprit à de nouvelles découvertes. Peut-être est-ce le sentiment du chasseur de baleines lorsqu’il aperçoit son phare au loin? En tout cas il s’agit d’un album à écouter et d’un groupe à suivre dont on manquera pas de vous donner des nouvelles.

 

 

Maxime

Co-fondateur du projet L3D2LM. Aspire secrètement à conquérir le monde.
Se passionne de musique en attendant de trouver le meilleur moyen pour y arriver.
Vous souhaite une bonne journée.

Ajouter un commentaire

Newsletter