Cro: rappeur panda, chanteur pop.

A l’heure où les Américains se félicitent d’avoir pu inséminer un Panda (voir ici pour ceux d’entre vous qui ne seraient pas au fait des progrès de la médecine vétérinaire), les Européens, visiblement en avance en matière de plantigrades bicolores, se délectent des prouesses d’un panda musicien allemand, qui a déjà inventé et baptisé son propre style: le Raop.

A gauche, un panda aux USA qui s'ennuie dans son enclos. A droite, un panda en Europe qui rappe sur scène.

A gauche, un panda aux USA qui s’ennuie dans son enclos. A droite, un panda en Europe qui rappe sur scène.

Carlo Waibel, a.k.a Cro, est un jeune Allemand de 23 ans originaire de Stuttgart, musicien de son état et producteur de Raop de fait, ne se séparant jamais de son masque de panda. Cela fait déja deux ans qu’il s’est installé dans la forêt de bambous de la scène hip hop européenne et bientôt un an qu’il squatte les charts allemands suite à la sortie en Juillet 2012 de son premier album intitulé RAOP. Malgré un succès retentissant en Allemagne et en Autriche ainsi que dans différents pays d’Europe, Cro reste assez peu visible de notre coté du Rhin et c’est pour cela qu’on vous en parle, même s’il ne s’agit pas franchement d’un artiste « underground »… Avec plus de 34 millions de vues sur youtube, c’est le moins que l’on puisse dire…

Le clip du titre Easy est mis en ligne dès le mois de novembre 2011 pour préparer et annoncer la sortie de l’album en 2012. Le succès ne se fait pas attendre et la vidéo dépasse les 500 000 vues en moins de 15 jours. Le clip met en scène une jolie brune et ses copines, qui n’ouvrent la bouche que pour laisser s’échapper le flow germanophone de notre artiste du jour, un peu à la manière d’un lipdub. Mais le succès de ce clip réside avant tout dans la chanson, qui sample habilement le fameux Sunny de feu Bobby Hebb, et qui impose un rythme et un groove imparables. Je ne comprends rien aux paroles, certes, mais j’imagine qu’elles sont largement à la hauteur.

Premier album sorti le 6 juillet 2012 en Allemagne sur le Label indépendant Chimperator.

Premier album sorti le 6 juillet 2012 en Allemagne sur le Label indépendant Chimperator.

La richesse de Cro se trouve dans son style qu’il nomme le Raop. Mélange de rap et de pop. Un mélange pas tout à fait homogène puisque le son penche plutôt d’un coté ou de l’autre de la balance selon les titres mais un mélange très réussi néanmoins. Le titre Einmal Um Die Welt illustre très bien le caractère versatile du jeune allemand. Un son pop rock énergique, qui rappelle beaucoup le style de nos amis norvégiens les Kakkmaddafakka, et des changements fluides dans l’intonation de la voix qui passe avec aisance d’un chant très pop, suivant la ligne mélodique de fonds, à un flow qui s’impose à la musique. Le tout sur une vidéo très cute comme on dit au Québec, qui donne envie de retomber en enfance.

Le hip hop est en fait une porte d’entrée dans la musique pour Cro (une première mixtape sort en 2009 sous le pseudo Lyr1c, puis deux autres en 2011 sous le pseudo Cro). C’est avec ce style qu’il s’est fait connaître et qu’il a pu progressivement laisser ses compositions déborder dans un style de plus en plus pop jusqu’à finalement carrément inventer son propre style hybride, voire chimérique, à l’image de son identité mi-homme mi-panda.

L'artiste, entouré de ses congénères qui envahissent la ville, rend hommage aux Trois Doigts de la Main.

L’artiste, entouré de ses congénères qui envahissent la ville, rend hommage aux Trois Doigts de la Main.

Un peu comme Toyota dans l’industrie automobile, on pourrait imaginer Cro en pionnier d’un nouveau paradigme (musical) faisant la part belle aux créations « hybrides ». Sauf que comme Toyota, Cro a surtout le mérite d’avoir baptisé un concept pré-existant et non pas de l’avoir inventé au sens strict… Mais revenons à l’essentiel: pourquoi gaspiller son temps en vaines critiques lorsque la musique est aussi bonne? Il reste indéniable que l’artiste apporte un style, une dynamique et un état d’esprit neufs dans sa musique et puis ce n’est pas courant de voir un artiste de langue allemande s’exporter aussi bien (et aussi rapidement).

On se dit « à bientôt » avec le très californien Du, dont le couple basse/synthé apporte une touche « pop from the eighties » des plus agréables et qui laisse deviner qu’on a pas fini d’entendre parler du raop allemand, et tant mieux.

2 réponses
  1. L'oreille cassée
    L'oreille cassée dit :

    Calmness: C’est plutôt de la pop qui s’inspire d’influences diverses, parmi lesquelles le rap. Mais je crois que c’est expliqué dans l’article justement…
    Je ne comprends pas les textes pour être honnête, mais j’aime bien la pêche qu’il y a dans ses morceaux, même si l’ambiance reste assez juvénile / ado (dans les clips par exemple). Je trouve que ça se laisse écouter. C’est pas mal!

    Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *