Les Trois Doigts de la Main - L3D2LM
Homeshake - In the shower - L3D2LM

[Album review] Homeshake is singing in the shower

“Tabarouette, v’là encore un article des trois doigts de la main qui parle de musique québécoise. Sacristie qu’il est bon ce website!” Selon de nombreux témoins, cette phrase aurait été prononcée dans le bus à Montréal alors qu’un de nos lecteurs consultait son smartphone, et aurait généré un mouvement de liesse populaire dans l’ensemble du réseau de la STM, la société de transport de Montréal. Pour remercier nos amis québécois de leur enthousiasme, voici donc un nouvel article qui cherchera avant tout à vous faire découvrir et peut-être aimer Homeshake, un nouveau groupe canadien dont le premier album sort ce mardi 07 octobre 2014, mais qui discrètement fera l’apologie de la société secrète des hommes-bananes en levant le voile sur une communauté discrète mais grandissante outre-atlantique.

 

 

Banana-man can’t swim

Le trailer ci-dessus, mis en ligne fin septembre en guise de teasing avant la sortie officielle de son album laisse entrevoir différentes caractéristiques de Homeshake. Tout d’abord ce groupe est le projet musical d’un homme. Un homme entouré d’amis musiciens,  qui aime s’habiller en banane et qui ne sait pas nager, mais avant tout un homme qui produit des ambiances étranges, et nous fait découvrir des sonorités inhabituelles avec des instruments très communs (guitare/basse/synthé/batterie). Les deux premiers extraits sortis de sous la douche en avant-première au mois de Juillet 2014 reflètent bien cette atmosphère brumeuse et nonchalante, perceptible dans le trailer et présente tout au long de l’album à paraître. Écoutez plutôt.

 

 

Cela ne vous aura pas échappé, une ébriété joyeuse et passagère se dégage de ce titre pourtant étrange de prime abord, c’est l’effet secondaire de la relaxante musique “Lo-Fi” que propose notre artiste du jour. Originaire d’Edmonton et basé à Montréal, Homeshake (Peter Sagar de son vrai nom) offre vraiment une expérience et un son au travers de son premier album “In The Shower”. Ce n’est certainement pas un hasard si sa musique se rapproche de celle d’artistes basés à Brooklyn comme Mac Demarco ou Donovan Blanc, puisque Sagar n’est autre que le guitariste, ainsi que le bon pote notoire, du canadien fumeur de Viceroy susnommé, monsieur Demarco.

 

Photo attestant de la complicité des malfaiteurs: Demarco à gauche, Sagar à droite.
Photo attestant de la complicité des malfaiteurs: Demarco à gauche, Sagar à droite.

 

Salad days are gone

En fait, il y a deux projets alternatifs des musiciens de Mac Demarco qui se sont formés dans le sillage de son univers un peu bizarre, passablement jemenfoutiste, mais terriblement immersif, un peu comme des spin-off d’une série TV décalée qui aurait bien marché. Walter TV, qui se compose de Pierce McGarry, Joseph McMurray et Simon Ankenman, et dont le premier album Appetite est sorti en Septembre dernier, et Homeshake (l’homme-banane). Ce dernier n’en est pas à son coup d’essai puisque 3 EPs étaient déja sortis, dont le très bon “Homeshake Tapes” en Janvier 2013 qui samplait des scènes de combat de Dragon Ball Z et faisait déjà montre des talents et partis pris sonores de l’artiste: riffs répétitifs hypnotiques, basses prononcées, bruits synthétiques, paroles et mélodies lancinantes. Ci-après un autre extrait de l’album. Appréciez les solos de bruitages de soucoupe volante qui entrecoupent les couplets.

 

 

Anges et démons… et hommes-bananes.

Une question subsiste malgré tout. Certes, l’expérience du guitariste aux cotés de Mac Demarco et son groupe peut justifier la qualité et l’originalité de son travail. Les influences Jazzy sous-jacentes (écouter le titre She can’t leave me here alone tonight), les lignes de basses bien groovy (écouter Michael) qui contrastent avec les mélodies lentes, tout ça contribue au “son” de ce premier album de Homeshake. Un album qui peut sembler paresseux à la première écoute mais qui est empreint tout à la fois d’influences indie rock, jazzy, soul music avec un coté anti-pop, alternatif, qui n’a pas peur d’aller frapper à la porte du psychédélisme de temps à autres. Mais au delà de toutes ces considérations musicologiques, la vraie question qui vous taraude est celle-là: quel rapport avec l’homme-banane qui se noie dans le trailer? Pourquoi cette recrudescence d’hommes-bananes dans les rues? Nous veulent-ils du bien? Pourquoi nous cache-t-on que ce fruit tropical est source de vitamines et divers nutriments nécessaires au bon fonctionnement du corps humain? Saviez vous que Nike avait commercialisé un modèle de basket “Banane” en Amérique du Nord?

 

vous pensiez que je déconnais, hein?
vous pensiez que je déconnais, hein?

 

Le mystère reste entier, mais notre curiosité est désormais piquée au vif… Pour revenir sur un sujet moins obscur que cette conspiration des hommes-bananes, il est bon de savoir que l’album In The Shower a été enregistré pendant l’hiver 2014 au Drones Club à Montréal et que la couverture a été dessinée par  Salina Ladha, la petite amie de Peter Sagar. Voilà. Comme ça vous pourrez vous la péter avec des détails incongrus de précision avant même la sortie de l’album et briller dans les diners musicaux (attention cependant à ne pas mentionner les hommes-bananes, ils peuvent être là sans qu’on le sache). Quelques concerts dans des bars de Brooklyn ainsi qu’à Toronto et Montréal sont prévus, donc si Air France doit vous dédommager pour cause de vacances gâchées par des grèves intempestives, vous avez là quelques idées de destinations. D’ici là, les meilleures chansons de Homeshake sont à retrouver dans les playlists Spotify des Trois Doigts de la Main!

 

 

 

 

 

Hey there... I hear someone's curious?
Hey there… I hear someone’s curious?

 

 

Maxime

Co-fondateur du projet L3D2LM. Aspire secrètement à conquérir le monde.
Se passionne de musique en attendant de trouver le meilleur moyen pour y arriver.
Vous souhaite une bonne journée.

Ajouter un commentaire

Newsletter