Les Trois Doigts de la Main - L3D2LM

La redoutable attaque du Faux Requin Vrai Zombie

Le choix d’un nom de scène joue un rôle indéniable quant au succès plus ou moins important que rencontrera le groupe ou l’artiste qui le porte, mais jusqu’à quel degré? Difficile à dire… Il est certain que Metallica n’aurait pas pu s’appeler “The Happy Honey Bees” par exemple, et percer au début des années 80. De même, Britney Spears n’aurait guère été crédible en se baptisant “Bloody Britney and The Piranhas”, même si ses pochettes de disques auraient sans doute été autrement plus intéressantes.

"Eat Me Baby One More Time!"
“Eat Me Baby One More Time!”

Le groupe auquel on s’intéresse aujourd’hui a su mettre la barre très haut dans le concours international des noms de scène exotiques qui ont au moins le mérite d’exciter notre curiosité, en effet je vous présente Fake Shark Real Zombie!

Comme vous avez pu vous en rendre compte par vous-même si vous avez regardé la vidéo ci-dessus, notre groupe du jour a de nombreuses qualités outre son nom si haut en couleurs. “Paint It Gold”, tout de pop et de rock vêtu, est extrait du troisième album de ce quatuor Canadien. Intitulé Liar, ce nouvel opus sorti le 14 février 2013 est en train de donner une importante visibilité à un groupe qui jusque-là n’évoluait que sur les scènes indépendantes Canadienne et… Japonaise (hein? quoi?).

Le titre serait une référence à l'ancienne petite amie du chanteur.
Le titre serait une référence à l’ancienne petite amie du chanteur… Félicitations Mademoiselle!

Fake Shark Real Zombie se forme en 2005 après que deux potes de lycée décident de se lancer dans la musique pour imiter leurs groupes favoris. Ils débauchent alors deux musiciens de leurs précédents groupes dont l’un aurait été  trouvé sur Craig’s list d’après la légende. Le groupe démarre sur la scène underground de Vancouver et se fait repérer via MySpace par un label Japonais. Leur premier album Zebra! Zebra! sort ainsi au Japon en 2007 avant d’être ré-édité pour le marché Nord-Américain en 2008. Un second album, Meeting People Is Terrible, sort dès l’année suivante au Canada. A l’époque, les quatre ados de Colombie Britannique composent dans un style assez nerveux, voire carrément agressif, se positionnant en général comme un groupe de punk rock décalé, empreint ici et là de pop mais qui n’hésite pas à flirter avec le heavy metal ou avec l’électronique “industrielle” (type Nine Inch Nails) selon les titres. Pour vous donner un exemple, remontons quelques années en arrière pour voir à quoi ressemblait notre Faux Requin Vrai Zombie en 2009:

Artisan de l’émergence d’une scène West Coast Canadienne, le groupe fait désormais parler de lui dans tout le Canada et même aux États-Unis avec son nouvel album produit par Light Organ Records. Le clip très créatif de Get Weird a d’ailleurs été tourné à Venice Beach en Californie, sous la supervision du réalisateur Cole Walliser. Véritable ovni musical, ce titre est au croisement des différentes expériences musicales, mêlant punk rock et hip-pop, menées tout au long du dernier album par le groupe et son leader tendrement surnommé “Kevvy Mental”par ses fans. A l’écoute de Get Weird, on soupçonne que Kevvy, ou Kevin Maher de son vrai nom, s’est peut être inspiré ou du moins, laissé influencer, par Tyler The Creator, dont il apprécie beaucoup les créations. Le clip et son atmosphère si étrange, mélangeant comme la musique qui l’accompagne une esthétique pop et hip-pop alternatif sur un ton satirique et absurde, ne saurait manquer d’évoquer les vidéos du collectif Californien Odd Future Wolf Gang Kill Them All qui ont largement contribué à en faire connaître les membres. Le terme peu courant de “Freak Pop” est d’ailleurs cité régulièrement outre-Atlantique pour qualifier cette musique transgénique si inhabituellement créative. C’est dire si le genre et l’ambiance qui s’en dégage font l’unanimité…

Fake Shark Real Zombie, dont le nom rend hommage au film d’horreur Zombi 2 de Lucio Fulci, nous délivre un album vraiment dynamique et original. Du rap, du rock, de la pop, le tout bien mixé et généreusement agrémenté d’un esprit de douce folie, de tee-shirts multicolores et de longs cheveux blonds, et surtout d’un optimisme insouciant et libérateur. Ça ne plaira pas à tout le monde, c’est certain, mais le talent des quatre canadiens reste pour moi indéniable.

Plongée dans les profondeurs du cinéma Italien
Plongée dans les profondeurs du cinéma Italien: scène du combat Zombie VS Requin (Zombi 2, 1979).

Aucun concert prévu de notre coté de l’Atlantique pour le moment mais leur succès futur les conduira à nous tôt ou tard, j’en suis sûr! Une dernière vidéo, tirée du même album, pour se dire au revoir et ainsi conclure la redoutable attaque du faux requin vrai zombie:

 

Maxime

Co-fondateur du projet L3D2LM. Aspire secrètement à conquérir le monde.
Se passionne de musique en attendant de trouver le meilleur moyen pour y arriver.
Vous souhaite une bonne journée.

Ajouter un commentaire

Newsletter