Les Trois Doigts de la Main - L3D2LM

Rentrée musicale chargée? Les Trois Doigts de la Main vont vous aider!

Vous l’avez probablement remarqué, la rentrée de septembre est un moment particulier du calendrier musical. A croire que les labels profitent du fait que nos cartes bleues surchauffent en cette période de retour de vacances pour faire sortir un maximum de disques. Quoi qu’il en soit, un nombre impressionnant de nouveautés a fait son arrivée dans les rayons de votre disquaire, ou bien si vous avez déjà fait la transition vers le 21ème siècle, dans le catalogue d’iTunes. Parmi les heureux artistes concernés, certains nous ont tapé dans l’oeil, du moins dans les oreilles, et cet article cherche donc a vous présenter un panorama coloré des sorties originales de cette rentrée 2013 que l’on a bien écouté avant de vous les présenter. Au programme de cet article: London Grammar, Moodoïd, Grouplove, Tristesse Contemporaine, Okkervil River, Said The Whale.

 

Moodoïd – Moodoïd

 

a2262320953_2

On commence avec un groupe basé à Paris, et qui vous en fera voir de toutes les couleurs. On vous en parlait déjà au début de l’été ici. Les français de Moodoïd ont sorti un EP très soigné avec le label Parisien Entreprise au début du mois de Septembre, comme prévu. Les quatre titres qui s’y trouvent correspondent exactement à l’ambiance du premier single “Je suis la montagne”. Il s’agit donc d’un EP très psychédélique. On y expérimente un son planant, envoutant et exotique, qui n’est pas sans rappeler celui des australiens de Tame Impala, ce qui d’une part n’est pas un compliment de fiotte, et d’autre part n’est pas vraiment une surprise puisque Kevin Parker lui-même – le leader de Tame Impala – a mixé cet EP de Moodoïd. Sobrement intitulé Moodoïd, cet EP (ré)créatif  porte en lui les riches influences de groupes comme Os Mutantes, Connan Mockasin, et même un petit quelque chose de Melody’s Echo Chamber, groupe pop/rock psychédélique dont le guitariste n’est autre que Pablo Padovani, leader de Moodoïd.

 

http://www.youtube.com/watch?v=adJz7JXRB3k

 

 

London Grammar – If You Wait

 

3481329_6_8d09_if-you-wait-est-le-premier-album-du-trio_8b66e3d19756ae0afe2214a7f6d5b823

Vous n’avez pas pu passer à coté de ce trio Anglais. Les trois membres de ce jeune groupe se seraient rencontrés sur les bancs de l’université de Nottingham et ont sorti un premier album très réussi le 09 septembre dernier. Avec une moyenne d’âge de 22 ans et sans nécessairement révolutionner le monde de la musique, London Grammar parvient à surprendre grâce à sa justesse dans ses compositions et interprétations. Le tapage médiatique qui continue de sévir autour de l’album n’est donc pas complètement surfait ou illégitime, comme c’est tellement souvent le cas des artistes diffusés avec autant de ferveur par toutes les chaînes de radio ou de télé simultanément. Pour vous en convaincre, le titre “Wasting My Young Years” qui combine différents atouts majeurs de cet album: La voix de velours, grave et sensuelle de la chanteuse, les textes simples et pourtant éloquents, chantés sur un ton à la fois assuré et désabusé, et puis bien sûr la musique planante et aérienne empreinte d’influences pop /rock et électro. Un album à ranger entre Florence & The Machine et Lana Del Rey et à écouter sans modération si vous appréciez ces dernières, avec une mention spéciale pour la piste 7 de l’album: une reprise de Kavinsky qui vaut vraiment le détour.

 

 

 

Said The Whale – Hawaiii

 

bleedtest

La pochette induit en erreur. Il ne s’agit en aucun cas de la BO de Pearl Harbor. Said The Whale signe plutôt son quatrième album, avec brio. Comme on vous avait prévenu en aout dernier ici, les canadiens de ce groupe ont sorti un album plein de bonne humeur et de simplicité. Le son de l’album Little Mountain est revenu. Pop Folk et Indie Rock s’entremêlent aux harmonies de Tyler Bancroft et Ben Worcester, mais il faut noter un virage rock qu’illustre le riff nerveux du premier single “I Love You”. Cet album fait partie des recommandations de Septembre car il a la faculté notable de vous faire sentir en vacances. Quelque part, ailleurs, peut-être au bord de l’eau, en famille ou entre amis, avec une bière à la main. D’ailleurs ce n’est pas un hasard si la plupart des chansons tournent autour de la famille, de l’amitié, des difficultés de la vie, le tout sur des mélodies, pas forcément des plus innovantes, mais efficaces et joyeusement accrocheuses.

 

 

 

Tristesse Contemporaine – Stay Golden

 

tristesse-contemporaine-stay-golden

Même si son nom de scène fait un peu intello dépressif, ce trio international basé à Paris distille une accrocheuse musique électro teintée de rock indé style “shoegaze”. Trio “international” car les membres viennent en fait du Japon, de Suède et du Royaume Uni. Stay Golden fait suite à un album et un EP tous les deux très bien reçus de la critique. Déjà diffusée sur Radio Nova et France Inter depuis le premier album en 2011, la musique de Tristesse Contemporaine est tantôt brumeuse et éthérée, tantôt incisive et rythmée. L’héritage de l’époque New Wave et de la musique industrielle est toujours présent dans ce nouvel album, mais des influences plus larges et du coup plus accessibles y font leur apparition, le tout avec des textes généralement plutôt sombres et souvent laissant la porte ouverte aux allusions littéraires et philosophiques. Andy Warhol lui-même semble apprécier. Enfin plus ou moins. Il est déjà occupé avec son Whopper…

 

 

 

Grouplove – Spreading Rumours

 

GL_albumartGroupe de joyeux hipsters aussi bruyants que chevelus, ils représentent l’archétype du groupe “indie rock” à la sauce west coast depuis leur premier album couronné de succès et intitulé Never Trust A Happy Song sorti en 2011. Les américains de Grouplove reviennent ainsi à l’attaque avec un second album, le très attendu Spreading Rumours. J’aimerai vous encourager à l’acheter et l’écouter en boucle, sauf que ces gros malins d’Atlantic Records (Warner Music Group) ont jugé intelligent de ne sortir qu’une version US, parue le 17 septembre, pas plus tard que la semaine dernière. Du coup, à l’exception de ceux d’entre vous qui habitent aux USA ou qui s’y rendent régulièrement pour affaire (normal…), vous ne pourrez obtenir le précieux sésame que via iTunes, mais – attention – à condition de vous connecter au store US. Bref… à croire qu’ils avaient vraiment pas envie qu’on achète leur album. Toujours est-il que le second opus est à la hauteur du premier. On pourrait se lamenter du manque d’innovation par rapport au premier, mais le mélange de synthés puissants avec des guitares saturées et des chants tout en chœurs et en harmonies est toujours tellement efficace. Alors pourquoi faire autre chose?

 

 

 

Okkervil River – The Silver Gymnasium

 

okkervil-river_the-silver-gymnasium

Okkervil River vient clore en beauté cet article dédié aux sorties du mois de Septembre. Ce groupe Texan, en activité depuis la fin des années 1990, a été parmi les pionniers du son et du style “Indie” américain. Leur dernier album, The Silver Gymnasium, s’inscrit dans la continuité de ses six remarquables prédécesseurs, grâce au mélange tellement bien dosé d’influences Rock, Country, Folk, de textes sensibles, racontant une histoire en peu de mots mais dont on comprend chaque détail. C’est donc sur un mode narratif que Will Sheff, l’auteur des textes et chanteur du groupe, nous embarque dans une atmosphère curieusement enjouée et sombre à la fois dès la première chanson, It Was My Season, que vous pouvez découvrir juste au bas de ce paragraphe. Peut-être du fait du récent changement de label (le groupe a quitté Jagjaguwar pour rejoindre ATO), l’album est plus accessible car moins teinté de la douce mélancolie, parfois même l’obscurité, à laquelle Okkervil River nous avait habitué depuis l’album qui les avait révélé en 2005 Black Sheep Boy, ou encore le superbe The Stage Names qu’un musicologue (Eddy Punchline, pour ceux qui le connaissent) m’avait à l’époque recommandé. Merci Eddy. Et bonne écoute à tous!

 

 

Tous les artistes présentés dans ce post sont en écoute libre via les playlists Spotify des Trois Doigts de la Main. N’hésitez pas à nous faire part de vos commentaires. Merci d’être de plus en plus nombreux à nous suivre sur Spotify, Facebook et Twitter!

 

Maxime

Co-fondateur du projet L3D2LM. Aspire secrètement à conquérir le monde.
Se passionne de musique en attendant de trouver le meilleur moyen pour y arriver.
Vous souhaite une bonne journée.

Ajouter un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Newsletter