Les Trois Doigts de la Main - L3D2LM

Avec les Bunkers, vous serez en sécurité…

Les Bunkers ont déjà sorti six albums au Chili et on en entend jamais parler en Europe… Ce triste état de fait me conforte dans mes diverses théories de conspirations des grands médias, mais passons car justement, il me semble opportun de vous parler aujourd’hui des Bunkers.

Je crois que je me suis trompé de photo...
Je crois que je me suis trompé de photo.

Le groupe du jour s’est formé dans la ville de Concepcion au Chili, à la fin du siècle dernier, c’est dire s’ils ne sont plus tout jeunes…  A peine sortis du lycée, les cinq compères qui jouaient déjà dans différentes formations de leurs cotés respectifs décident de jouer ensemble en 1999 et adoptent alors leur nom actuel. Un bunker étant par définition “underground”, on peut dire que c’était bien trouvé pour un groupe de rock alternatif. Leur premier EP sort dès l’année suivante et le succès ne se fait pas attendre. Et pour cause, la force du jeune groupe réside dans son habileté à mélanger du vieux avec du neuf dans ses compositions. L’influence des années 1960 et particulièrement des Beatles est facilement repérable dans les arrangements musicaux ou même dans l’attitude sur scène des Bunkers, mais ces derniers peuvent encore moins renier leur filiation avec leurs illustres ainés Los Tres ou même les très andins Jaivas. Pour rappel, Los Tres, qui sont toujours en activité, furent dans les années 1990 le premier groupe de rock Chilien diffusé sur MTV, et sont à la fois connus pour leur ballades aussi entrainantes que bien écrites et pour leur son folk rock se mariant si bien à la langue espagnole.

Cette vidéo montre bien la Beatle-mania qui habite l’esprit et la musique du groupe Chilien à ses débuts:

“Mais pourquoi donc ce type des Trois Doigts de la Main s’est-il réveillé un beau jour, décidé à nous parler de musique Chilienne?” vous demandez-vous peut-être. La véritable info de cet article, c’est que les Bunkers viennent de sortir il y a une dizaine de jours leur nouvel album intitulé “La Velocidad de la Luz”, et je l’ai trouvé tellement bon que j’ai décidé d’y consacrer mon post hebdomadaire. Cet album m’a semblé d’une grande richesse par ses rythmes, ses mélodies et ses textes. Il représente le passage à une nouvelle étape pour le groupe, en tout cas c’est comme ça que je le perçois. Avec des compositions modernes, joyeuses (pour la plupart) et rythmées, parfois un peu légères mais toutes empreintes de la même énergie “latin rock”, les cinq musiciens peuvent enfin s’affranchir (mais pas totalement, heureusement) de l’influence marquée des grands groupes cités un peu plus haut, et dans l’ombre desquels ils se condamnaient à rester jusqu’à présent.

Au lieu de vous décrire leur musique, je vous laisse plutôt vous faire votre propre idée avec le clip de Bailando Solo, premier single extrait du nouvel album des Bunkers:

Cet album se différencie des précédents principalement par l’usage plus ou moins important de synthés sur toutes les pistes, donnant une certaine profondeur au son ainsi qu’une touche pop rafraîchissante. Partiellement enregistré au Mexique  et produit par la branche latino-américaine de Universal Music, La Velocidad de la Luz semble promis a un avenir plein de succès. Déjà disponible sur iTunes, l’album devrait également être commercialisé physiquement sur le marché Nord-Américain ce qui pourrait bien projeter les cinq musiciens de Concepcion à un autre niveau de renommée.

Album des Bunkers sorti le 14 mai 2013
Album des Bunkers sorti le 14 mai 2013

On se quitte avec un autre extrait de ce nouvel album, plus paisible cette fois, qu’on imagine assez facilement composé au bord d’une plage, au coucher du soleil, un peu comme un ballade des Beach Boys, mais en espagnol.

http://soundcloud.com/los-bunkers/dicen

Maxime

Co-fondateur du projet L3D2LM. Aspire secrètement à conquérir le monde.
Se passionne de musique en attendant de trouver le meilleur moyen pour y arriver.
Vous souhaite une bonne journée.

Ajouter un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Newsletter