Les Trois Doigts de la Main - L3D2LM

Skint & Demoralised: un poète au pays du Rock

“Elle aime le rouge à lèvres, le poisson avec des frites, le jus d’orange et les voyages sur la côte”. C’est à peu près en ces termes, un peu énigmatiques mais originaux et assez touchants si on aime les frites, que le membre fondateur et parolier de Skint & Demoralised Matt Abbott nous décrit sa copine idéale sur le titre “Red Lipstick”. Aujourd’hui les amis, nous partons à la rencontre d’un groupe venu tout droit d’outre manche et dont le nom suggère que les membres sont fauchés et abattus: Skint & Demoralised.

S&D nait en 2007 lorsque le producteur et compositeur MiNI dOG approche Matt Abbott, alors poète participant à différents concerts de la ville de Wakefield dans le comté du West Yorkshire, en Angleterre. Le producteur aide le poète à mettre en musique ses oeuvres et différents titres voient ainsi le jour. Le premier d’entre eux – Red Lipstick – devait sortir en single avec le label Stiff Records lorsque le géant Universal s’interposa par surprise au printemps 2008. Skint & Demoralised signe finalement chez Mercury Records qui permettra au groupe de sortir trois singles mais malheureusement le contrat prendra fin avant la sortie de l’album intitulé Love and Other Catastrophes.

Un second album dont le titre évoque lui-aussi une œuvre du cinéma anglo-saxon est composé au cours de l’année 2010. This Sporting Life sort au cours de l’été 2011 sous contrat avec un petit label indépendant – Heist Or Hit Records – qui laisse plus de liberté artistique à Matt Abbott et ses acolytes et leur permet ainsi de réaliser une double édition: Love and Other Catastrophes est vendu avec le nouvel album, un peu comme s’il s’agissait d’un seul double album. Ce n’est qu’au printemps 2012 que sortira individuellement This Sporting Life, un album musicalement plus simple et épuré que le premier (sans doute du fait de la différence entre les labels associés), mais tout aussi bien écrit, et porté par des titres vraiment entrainants en termes de mélodies et représentatifs du style S&D qui sont bien diffusés sur youtube, soundcloud et myspace. A titre d’exemple, le clip de 43 Degrees:

Pour info et comme suggéré un peu plus haut, This Sporting Life est également le titre d’un film anglais des années 60, étant lui-même adapté d’un roman du même titre dont l’intrigue se déroule à Wakefield. Cet album comporte en effet de nombreuses influences littéraires et cinématographiques. La piste 4, All The Rest Is Propaganda, qui est également sortie en single trouve son titre dans une citation du roman Saturday Night and Sunday Morning d’Allan Sillitoe.

La principale information qui justifie ce post, outre le fait que j’ai envie de parler d’un petit groupe qui me plait beaucoup, c’est que le troisième album de Skint & Demoralised, qui sera probablement intitulé “The Bit Between The Teeth”, sortira au début de l’année prochaine. Les membres du groupe prévoient une sortie fin janvier voire début février ainsi qu’une petite tournée promotionnelle pour le lancement du nouvel opus. Comme le laisse transparaitre le premier extrait “When Saturday Comes“, cet album sera plus abouti et plus mature que ses prédécesseurs. Matt Abbott a accepté de parler de son prochain album avec Les Trois Doigts De La Main. Apparemment, il y aura une plus grande amplitude de variations entre les chansons tandis que les deux premiers albums étaient plutôt homogènes en termes de mélodies, de rythmes, de thèmes abordés dans les textes. Abbott s’est encore une fois nourri de belles références pour composer cet album. Entre-autres, il cite des contemporains britanniques de renom comme Baxter Dury, Art Brut ou Alex Turner (parolier des Arctic Monkeys), mais revendique également l’influence de géants comme Bob Dylan ou les Doors.

Peut-être pour nous paraître encore un peu plus sympathique, le jeune poète devenu musicien a rajouté quelques belles influences cinématographiques à la liste de ses inspirations pour ce prochain album en citant le réalisateur espagnol Julio Medem et le réalisateur mexicain Alejandro Gonzalez Iñárritu (Amores Perros, Babel, Biutiful, etc). Abbott rend d’ailleurs hommage au réalisateur mexicain dès la première chanson de l’album qui s’intitule Amores Perros. Le duo au centre de S&D s’est efforcé de sortir de ses sentiers habituels, du point de vue de l’écriture des textes aussi bien que des mélodies et des arrangements musicaux. A l’écoute du titre When Saturday Comes, on se rend aisément compte que ce travail a été payant, notamment grâce à un son un peu moins rétro que sur les précédents albums et une façon de chanter un peu plus travaillée, moderne et sans doute un peu plus mature également, et puis surtout on attend avec encore davantage d’impatience la sortie de ce troisième album aux influences si riches et si diverses.

 

Un grand merci à Matt Abbott sans qui cet article n’aurait pas pu être réalisé.

 

 

 

Maxime

Co-fondateur du projet L3D2LM. Aspire secrètement à conquérir le monde.
Se passionne de musique en attendant de trouver le meilleur moyen pour y arriver.
Vous souhaite une bonne journée.

Ajouter un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Newsletter