Lemaitre – Afterglow [EP Review]

Les Norvégiens sont de retour !

Connus pour leur marque de fabrique qui mélange à la fois le groove, l’électro et la nu-disco, ce duo ne cesse de surprendre. Après leur EP intitulé 1749, ils reviennent avec Afterglow.

4 chansons, 4 états d’esprit :

Playing To Lose (feat. Stanaj)

We Got You

Haze (feat. Phoebe Ryan)

Last Night On Earth

 

  1. Playing to Lose (feat. Stanaj)

Le Courageux

Un rythme RnB et un groove électronique : le mélange est parfait.

Des percussions tropicales, aux silences rythmiques, chaque élément est dosé. Stanaj quant à elle rassemble le tout. Son timbre si particulier – semblable à celui de Justin Timberlake – qui allie puissance et douceur, permet de maintenir une certaine harmonie entre d’un côté le chill du bpm RnB, et de l’autre côté la puissance du groove électro qui est propre à Lemaitre.

  1. We Got You

Le Victorieux

Mêlez des sifflements de tranquillité avec une voix pop-rock anglaise et le tour est joué.

Fermez les yeux et vous aurez une sensation de grandeur, de puissance, de satisfaction ; un feeling qui vous fera même oublier vos soucis du quotidien en un élan musical.

  1. Haze (feat. Phoebe Ryan)

Le Rêveur

Dès les premières notes, on reconnaît le style féeriquement électroniques des synthétiseurs du français Madeon. Lemaitre nous fait cette fois-ci rêver. Les longues notes progressives nous créent un univers étoilé – étoilé de toms, de snares, de la douceur d’un lead strident, et d’une voix d’ange.

  1. Last Night On Earth

Le Mélancolique

Assis sur la plage, on se rappelle des beaux moments que l’on a passés (représentés par les touches de piano et les accords de guitare). Les synthés, quant à eux, reflètent la peine que l’on éprouve. C’est tout de même notre Dernière Nuit sur Terre… On y a quand même passé un bon moment, se dit-on. Ajoutez une voix crue de rockeur – comme Caesers (Jerk It Out) – et on y retrouve notre vulnérabilité face à l’inévitable.

Lemaitre signe encore une fois des chansons originales, uniques, et persévèrent dans le sillon musical qu’est le leur.

Bonne écoute !

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *