Les Trois Doigts de la Main - L3D2LM

Parcels: le groove venu d’Australie [Album Review]

A priori vous n’aurez pas pu passer à côté, mais juste au cas où, voici quelques lignes pour vous parler du premier album de Parcels, sorti la semaine dernière et qui mérite bien qu’on s’y arrête un instant (et pas seulement pour l’esthétique soignée de ses pochettes de single et de ses clips). Originaire de Byron Bay, mais actuellement basé à Berlin, le groupe australien s’est déjà fait remarqué en 2017 grâce à son EP Hideout, dont les différents titres on été autant d’occasions de très bons remixes disco/house/electro. L’album qui devait suivre est arrivé et il tient ses promesses.

Musicalement, on les imagine quelque part entre Metronomy et Kool & the Gang, entre Whitest Boy Alive et Daft Punk, tant les australiens de Parcels offrent 11 titres bien calibrés pour vous faire bouger des hanches, volontairement ou non. Les singles extraits de l’album tout au long des mois précédents sa sortie annonçaient bien la couleur: des mélodies qui vous accrochent et ne vous lâchent plus, des guitares funky à souhait qui rappellent le son de Chic (si bien remis sur le devant de la scène actuelle par Nile Rodgers sur l’album RAM des Daft Punk), des basses rondes et voluptueuses qui groovent à fond, le tout avec des harmonies vocales (et un look 70’s) pas si éloignés de groupes experts du domaine comme les Bee Gees ou les Beach Boys, sans oublier les synthés savamment orchestrés et les arrangements house finement ciselés qui sont là pour nous rappeler que le groupe a tout de même été coaché par les Daft Punk à ses débuts (le single Overnight paru en 2017 est d’ailleurs co-signé et co-produit par le duo Français).

Les sceptiques pourront dire que les élèves sont un peu trop inspirés des maîtres tant on croirait entendre par moments Daft Punk (avec une bonne louche de Beach Boys aussi), mais la clé de cet album n’est pas dans son originalité (pouvant être discutée), elle est (assez indiscutablement pour le coup) dans la qualité de son exécution, dans son groove incroyable, en faisant un album à la fois léger, puissant et résolument entrainant. Parcels accomplit une belle performance en mélangeant aussi bien et avec autant de panache des styles pas si évidents à mélanger en 2018 comme le disco, la soul, la pop, l’électro. Ceux qui les ont vus à Rock en Seine en aout dernier ne s’y sont pas trompés: Parcels est un groupe à suivre de près. Ce premier album confirme tout le bien que l’on pensait d’eux, et donne hâte de les retrouver à l’Olympia le 13 novembre prochain.

 

Pour les utilisateurs Spotify, voici le fameux album ci-dessous:

Bonne écoute!

Maxime

Co-fondateur du projet L3D2LM. Aspire secrètement à conquérir le monde.
Se passionne de musique en attendant de trouver le meilleur moyen pour y arriver.
Vous souhaite une bonne journée.

Ajouter un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Newsletter